Hong Kong story

J’ai toujours pensé que les voyages forgeaient l’être humain, cette pensée est un lieu commun mais c’est une réalité!
En plus de nous enrichir grâce à la rencontre avec l’autre, c’est aussi un moment de découverte de soi et de ses ami(e)s. Je suis une adepte du voyage entre ami(e)s depuis toujours. Je voyage en tribu, le plus souvent féminine.  Récemment, j’ai fait la découverte du site « Copines de Voyage » à travers Instagram. Un site qui propose des voyages entre copines. Des amies peuvent se greffer à d’autres filles (amies dans la vie ou pas) pour expérimenter, voyager et découvrir ensemble un lieu, un pays avec des activités pré-organisées. J’aime l’idée, pour ma part cette façon de voyager fait partie de ma vie depuis que j’ai eu les moyens et la possibilité d’organiser mes road trips entre amies. 

IMG_5053

Partir entre femmes est toujours « risky », cependant lorsque l’on décide de partir avec des amies que l’on connaît de longue date, des amies bienveillantes, des personnes avec lesquelles on peut être soi-même, c’est juste extra!
C’est donc dans ces conditions plus que optimales et royales que nous avons décidé Nadège, Mahdia, Rozenn et moi-même de partir à la découverte de HK (Hong Kong) et Pékin (objet d’un autre billet).
Au passage, nous devions normalement être plus mais entretemps, notre amie Anaïs a eu son adorable petit prince (difficile dans ces conditions de quitter son premier bébé). Cécile, une autre amie, « voyageuse du monde » n’a pu se joindre à nous comme Sophie une autre amie.
Une fois la TeamHK formée, nous avons mis un an à préparer ce voyage : convaincre nos compagnons respectifs de notre envie de partir 15 jours en laissant les enfants (pour deux d’entre nous). Et surtout les convaincre de s’occuper de tout pendant notre virée entre filles (école des enfants + le foyer et leur travail etc…). Nous avons dû également faire appel aux supers grand-parents et autres membres de la famille. Un grand merci à eux.

Ce voyage entre copines…Que dire de cette découverte de HK avec ELLES, ENSEMBLE, un seul mot « Wunderbar » comme disent les allemands!

Cette virée n’est pas le premier voyage entre nous  puisqu’auparavant,nous sommes allées ensemble à Londres, Pérou, Cuba, Pékin, Ile de Bréhat, Ile de Ré, Bretagne, Lyon, Corse, au ski etc… Avec des compositions différentes, la présence ou l’absence de certaines et d’autres. Nous nous connaissons suffisamment pour partir sereinement au bout du monde  ou juste en France.
Découvrir Hong Kong en menant la belle vie avec ses amies, ces moments furent épiques. Notre première journée à HK fut magique. Une fois arrivée sur le sol chinois, notre charmant hôte et ami nous entraîne vers Stanley afin de profiter de la plage et voir un beau coucher de soleil. Stanley, petit village de pêcheurs située dans la péninsule sud est de l’île, nous a ravi avec ses nombreux bars et pubs qui longent la côte. Un lieu plein de douceur et de calme malgré la foule de touristes.

Stanley – équivalent du Pont des amoursIMG_5075

IMG_5095

IMG_5120

IMG_5098

IMG_5115IMG_5121IMG_5139

A cet instant, j’ai aimé Hong Kong (qui l’eut cru!).
Comment ne pas tomber sous le charme d’une ville en commençant par un joli coucher de soleil. J’aime cette ville autant que je la déteste. Ce qui est fascinant et étonnant avec HK, c’est ce contraste entre les immenses grattes-ciels dominant l’île avec les paysages authentiques de villages de pêcheurs. En à peine quelques minutes de route, nous passions d’un monde à un autre. Hong Kong est une ville clivante de part ses contrastes.

IMG_6866

IMG_6804

Le centre ville d’Hong Kong est tourné vers l’hyper modernité. Les tours and co,  un style dont raffole beaucoup d’asiatiques à la recherche du style new-yorkais façon Manhattan. A ne pas oublier, cette ville est un des centres névralgiques du business mondial. Ce n’est pas pour rien qu’Hong Kong est surnommée la petite New-York. De plus, cette construction est aussi une manière de gagner en surface habitable. La densité de la population est si importante que marcher dans la rue peut être carrément « chiant ». Dans une journée, tu peux dire « sorry » au moins 30 fois, au bout de deux jours, tu abandonnes! C’est la bousculade assurée dans les étroites ruelles.
Hong Kong c’est aussi la ville des randonneurs, tu accèdes à une nature sauvage non loin de la ville. Si vous aimez les longues ballades et grimper sur des sommets vertigineux, (une torture pour celui ou celle qui déteste la randonnée, comme moi!) HK est la destination parfaite.

Vue de la ville du Peak VictoriaIMG_5211

IMG_5200

Vue de l’île de Lantau – The Hong Kong Big Buddha

IMG_6748IMG_6705

Sai Kung East Country ParkIMG_7026

IMG_7050

Tai Long Wan et sa belle plageIMG_7074

Bien que tout soit démentiel, démesuré et totalement artificiel à HK, on a tout de même le sentiment de vivre les choses à fond. Une vie faite de fêtes et de voyages (l’accessibilité aux îles environnantes, Thaïlande, Bali etc…)
Les soirées hongkongaises dépassent de loin les soirées parisiennes, Hong Kong ne dort pas pour ne pas dire jamais. Chaque soir, les habitants, les expatriés, prennent d’assaut les artères où règnent une vie nocturne très intense. La nuit à Hong Kong est un peu comme  une fin de soirée à Londres, chaotique pour les corps malmenés. S’il existe au moins un intérêt aux grattes-ciels, ce sont les rooftops sensationnels rythmés par une musique branchée ou par des DJ plus ou moins célèbres.

IMG_5359

La skyline, spectacle son et lumière avec les grattes-ciels pour décorIMG_6584hhh

IMG_5334
Hong Kong est une ville bruyante, c’est la concentration d’une population professionnelle et touristique dans un centre ville étroit où se côtoient des magasins de luxe et des chaînes de magasins. C’est la ville des « Malls », des grands centres commerciaux hyper luxueux avec une diffusion constante de parfums à rendre folle une personne allergène. Dans la rue les femmes rivalisent toutes d’élégance à faire pâlir la française dont la soi-disante élégance est sans comparaison. Il s’agit essentiellement de la classe moyenne et aisée. La vie est très onéreuse.
Hong Kong c’est aussi flâner dans le quartier des antiquaires, visiter les marchés pour y dénicher des beaux objets; manger une cuisine internationale à l’image de la ville (thaïlandaise, vietnamienne, coréenne, européennes ou orientales).

IMG_5276IMG_5251IMG_5224IMG_5146IMG_5145

Bien que ce voyage fut d’une douceur exquise pour nous en terme de confort et qualité de vie (nous étions hébergés dans les hauteurs de la ville, dans les beaux quartiers vers le Peak Victoria), cette ville reste une concentration de  forte richesse comme d’extrême pauvreté.
Je n’ai pas senti l’âme d’un peuple mais plus une internalisation d’un pays. Le hongkongais est un occidental noyé dans le continent asiatique cherchant à concilier sa manière de vivre avec celle de ses visiteurs occidentaux (les professionnels comme les touristes). Le hongkongais  adopte un prénom occidental ou américain et pourtant il ne se mélange pas vraiment….
Ce voyage avec mes amies fut intense et belle pas uniquement en terme de paysages mais surtout parce que nous avons partagé ce moment ensemble avec notre sacré caractère et folie. Je ne pensais pas le dire un jour mais je retournerai bien à Hong Kong avec mon Etoile Rose, cette fois à la rencontre du hongkongais(e). 

IMG_6991
Instagram picture

xoxo

Laisser un commentaire

Articles liés